Surtout, se foutre de ce que pensent les autres

C’est vrai quoi, qui a le droit de juger ce que tu fais, au titre que te ne fais pas comme tout le monde, que tu n’es ni casé, ni proprio, à l’aube de tes 30 ans. La pression sociale qui s’en suit peut être énorme si tu fais trop attention à ce que pensent les autres de toi, à ta situation, à tes vêtements, à tes idéaux. A mon humble avis, tant que ce que tu fais n’atteint pas la dignité d’autrui et ne fait de mal à personne, tu as tout à fait le droit de le faire et d’en être fier si tu aimes ça.

La timidité et l’anxiété viennent peut-être de là, de la peur de ce que pensent des autres, de ce que l’on va dire, de ce que l’on va faire. Combien de personnes se retrouvent dans des situations désagréables parce qu’elles n’ont pas suivi leur instinct mais qui ont au contraire succombé au « qu’en dira-t-on ? », combien ont fait de longues études alors qu’elles auraient préféré faire un travail manuel ou devenir artiste, ce que je trouve beaucoup plus noble que la plupart des emplois de bureaux. C’est beau de faire avec ses mains,  de créer. Alors un conseil, suis ton instinct, il te mènera plus souvent au bonheur que la raison forgée par la société.

Bienvenue dans mon monde

Bienvenue dans mon monde où il n’y a pas de campagne publicitaire pour devenir surveillant pénitentiaire car il n’y a pas besoin de prisons.

Bienvenue dans mon monde où il n’y a pas de suicide car il n’y a pas de dépression ni de pression sur les employés et les agriculteurs.

Bienvenue dans mon monde où il n’y a personne à la rue car les richesses y sont partagées.

Bienvenue dans mon monde où il n’y a pas de syndicat car il n’y a plus d’intérêts personnels.

Bienvenue dans mon monde où il n’y a plus de pollution car l’homme pense à l’avenir de ses enfants, de la planète et des êtres vivants qui y cohabitent.

Bienvenue dans mon monde où il n’y a plus de haine ni de guerre car l’Homme a compris que l’union, la solidarité et l’amour le rendait heureux.

Bienvenue dans mon monde où l’accumulation des richesses, la surconsommation et le matérialisme sont passés de mode.

Bienvenue dans mon monde où tous les êtres vivent longuement, heureux et en bonne santé.

Bienvenue dans mon monde.